mercredi 25 octobre 2017

Collaboration horizontale de Navie et Carole Maurel

Ma bibliothèque est toute petite, dans un petit village (mais l'un des plus beaux de France !), et pourtant elle a souvent des pépites qui surgissent quand je les ai justement en tête.
Peut-être que la bibliothécaire suit des blogs de lecteurs et voit passer elle aussi les billets BD du mercredi...

Je n'ai pas la réponse, mais juste après avoir vu cette Bd Collaboration horizontale sur deux blogs, elle est apparue dans les rayonnages !
Hop, dans mon sac à livres !

Dans cet immeuble, tous se connaissent mais chacun garde ses secrets. 
Il y a Andrée la concierge, dont la fille Simone met des pantalons, et puis Joséphine, la danseuse superbe qui fait chavirer les coeurs et suscite l'envie, Sarah qui se cache avec son fils en espérant ne pas être dénoncée, Henriette la vieille fille qui s'occupe de ses chats, Judith dont le mari est milicien. 
Il y a aussi Rose, l'infirmière dont le mari est en camp de travail, Rose qui protège et qui soigne, qui veille sur chacun.
Mais Rose a un secret. 
Alors qu'elle ouvrait la porte de Sarah pour lui éviter un contrôle, elle rencontre Mark et c'est le coup de foudre immédiat... 

Et oui, l'amour ne répond pas toujours aux règles de la guerre et même quand on est directement concerné par les évènements, il peut surgir sans qu'on s'y attende.
Alors évidemment, on se doute de la fin, le titre est d'ailleurs très explicite, et on sait bien que Rose devra expier sa faute.
Mais ce n'est finalement pas le plus intéressant dans cette histoire.
Ce qui se lit ici, ce sont les relations humaines, les changements de posture, la peur qui fait agir d'une façon qu'on regrettera ensuite (ou pas d'ailleurs), les méchants qui deviennent gentils quand les gentils disparaissent dans la méchanceté.

Les auteurs ont eu la finesse de construire en quelques pages des personnages forts, qui prennent vie devant nous et ont une vraie psychologie.
Le dessin est très beau, les couleurs bien choisies.
C'est rapide, les vies de chacun tiennent en 145 pages (et c'est d'ailleurs le reproche que je ferais si je chipote), mais on est accroché immédiatement et on les regarde vivre avec anxiété, dégoût ou peur.

On est aussi retourné comme des crêpes à la fin de l'album qui pose évidemment des questions. 
S'agit-il réellement de collaboration horizontale ?
Rose est amoureuse, Joséphine subit (sans parler de ces personnages qui ont retourné leur veste).
Le titre est sans doute un peu fort, mais il suscite l'interrogation.
Sans minimiser la réalité de ce type de collaboration, la position des femmes est toujours plus délicate, la survie l'est donc aussi, mais Rose n'est pas dans la même situation et de nombreuses femmes ont sans doute vécu ce genre d'histoire.

Une BD à lire donc parce qu'elle est belle et qu'elle permet de cogiter un peu sur la nature humaine et la vision rétrospective des évènements.




D'autres BD du mercredi chez Mo !! 




26 commentaires:

  1. C'est très juste ce que tu soulèves concernant ce titre. Très juste car effectivement, les sentiments de Rose sont sincères et si on la sent sur la retenue au début de l'album, très vite elle investit cette relation
    Un bien bel album quoi qu'il en soit

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, une belle surprise parce que j'avoue que le sujet me tentait moyen au départ ;^)

      Effacer
  2. Je vais aller me la chercher en bibliothèque, d'ailleurs. Je sais qu'elle y est :)

    RépondreEffacer
  3. ce que tu en dis dans ta conclusion me donne envie de me pencher dessus ! Merci pour la découverte !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Mais de rien, et je te souhaite une belle lecture :^)

      Effacer
  4. J'avais beaucoup apprécié cette bd aussi. Les dessins sont très beaux ainsi que le message.
    (En roman, tu as "L'échappée" de Valentine Goby qui aborde les femmes qui ont eu des relations avec des soldats.. très beau!)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, l'ensemble est vraiment bien fait. Les deux auteures se complètent à merveille !
      Je ne connais pas L'échappée mais je le note, merci :^)

      Effacer
  5. En voilà une qui m'attend sur mes étagères, yapluka !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ah mais oui, si elle est déjà sur tes étagères, il ne faut pas attendre :^)

      Effacer
  6. Comme j'ai envie de découvrir cette BD, je la note, merci !

    RépondreEffacer
  7. BD déjà repérée et ton article me donne (à nouveau) envie de la lire!

    RépondreEffacer
  8. Lue mais pas encore chroniquée ! Que de "retard" à rattraper !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'arrive à publier mes billets assez vite en ce moment, c'est assez rare pour que je comprenne parfaitement ce que tu dis ;^)

      Effacer
  9. Il faut éclaircir ce point : quelles sont les sources de tes bibliothécaires ?

    RépondreEffacer
  10. Ca c'est pour moi ! Et mon homme aimera aussi. En plus les dessins sont superbes.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vraiment été surprise, il y a des pages magnifiques dans cet album !

      Effacer
  11. Beaucoup aimé aussi cette tranche de vie pendant la guerre, et cette histoire d'amour interdite. J'ai été scotchée par ce scénario... et cette fin avec la lettre... !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment bien trouvé ! Je vais suivre les auteures parce qu'elles ont l'air de faire mouche à chaque fois.

      Effacer
  12. ce sera ma prochaine BD de la semaine, je vais rajouter ton billet en lien :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je viens de voir ça sur FB. J'espère qu'elle t'a plu :^)

      Effacer
  13. Que d'avis positifs sur cet album, il va falloir que j'aille le chercher à la médiathèque.

    RépondreEffacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...